Comme promis je vous poste l'accompagnement du filet mignon en croute.
Cette recette vient à point nommé car après les fêtes rien de telle qu'une cure de légumes (bon la soupe c'est peut être plus léger que les beignets mais tant pis !).
C'est donc encore une recette préparée par le frère diplo.

Beignets_de_carottes_et_pommes_de_terre_au_four_2_.png
Ingrédients

[Pour 6 personnes]
- 500 g de carottes fanes
- 60 g de farine
- 2 cuillerée a café de cumin moulu
- 2 œufs
- 250 g de chapelure
- 1 cuillerée à soupe de persil ciselé
- 65 g de parmesan râpé
- de l’huile végétale (pour la friture)

Pour les pommes de terre :
- 1 kg de pommes de terre
- 10 feuilles de sauge
- 5 gousses d'ail
- 3 cuillerées à soupe d'huile d'olive
- sel ; poivre

Grattez les carottes et ne conservez que 2 cm de feuillage.
Portez à ébullition une casserole d’eau salé et laissez cuire les carottes environ 5 min (vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau).
Les égouttez et les épongez sur du papier absorbant ; laissez refroidir.
Tamisez la farine et le cumin sur du papier sulfurisé.
Battez les œufs dans une assiette creuse.
Mélangez la chapelure, le persil et le parmesan dans une autre assiette. Salez, poivrez.
Passez les carottes dans la farine, dans les œufs puis dans la chapelure (un deuxième passage peut être possible pour une texture plus croustillante).
Faites chauffer l’huile végétale dans une casserole à fond épais (l’huile doit être suffisamment chaude).
Faites frire les carottes jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.
Servez immédiatement.

Pour les pommes de terre: il suffit de les éplucher, les essuyer puis les couper en quartiers.
Mettez les alors dans un plat creux allant au four,
Ajoutez quelques feuilles de sauge ciselées, les gousses d'ail en chemise (c'est à dire que vous laissez la petite peau sur la gousse),le sel et le poivre et vous arrosez le tout avec l'huile d'olive.
Mélangez bien.
Il ne vous reste plus qu'à mettre le plat à four chaud ( environ 190°) pendant une bonne vingtaine de minutes (comme pour les carottes il faut les piquer avec la pointe d'un couteau pour juger de leur cuisson)

Je vous souhaite donc bon appétit et vous dit "au revoir", mon intérim se termine puisque le diplo est enfin rentrée d'Inde avec du garam masala plein son sac à dos,
Cela nous promet quelques bons petits plats!